La cuisine à l'ère des changements

Iria Degen lors de l'interview

Dans le segment des logements haut de gamme, l'architecte d'intérieur Iria Degen signe des aménagements clairs, cohérents et stylés. Elle nous livre sa conception de la cuisine contemporaine.

Madame Degen, quels critères définissent à vos yeux une cuisine moderne?
Les technologies modernes pleinement intégrées sont dans l’air du temps. Ces deux dernières décennies, la cuisine a considérablement évolué grâce aux diverses innovations lancées. Le nombre d’équipements et de fonctionnalités dont on dispose aujourd’hui est impressionnant. Il est ainsi possible d’obtenir de l’eau bouillante directement au robinet. Quant aux tendances venues d’ailleurs, telles que la cuisson au wok ou le teppanyaki, elles sont le reflet d’une culture née de la mondialisation.

Ces dernières années, la cuisine est devenue une pièce de plus en plus ouverte sur les espaces de vie. Peut-on réellement concilier occupation en cuisine et détente au salon?
La cuisine ouverte offre de nombreux avantages. Elle a notamment une composante sociale, qui permet à la personne se trouvant derrière les fourneaux de participer à la convivialité familiale ou de poursuivre la discussion avec les invités. Pour cela, certaines conditions doivent bien sûr être réunies: une cuisine ouverte ne saurait être envisagée par exemple sans un système d’extraction à la fois discret, puissant et silencieux. La lumière joue également un rôle essentiel. Pour obtenir une ambiance agréable, l’espace cuisine devra être doté de sources lumineuses activables individuellement, l’éclairage tamisé étant réservé au côté salon. Des couleurs et des matériaux chauds devront être privilégiés. Pour accentuer la fusion des volumes, les appareils ménagers devront être disposés à des endroits peu visibles ou être délibérément mis en valeur. Pour garantir l’uniformité de l’ensemble, on pourra enfin choisir un seul et même revêtement de sol pour l’espace cuisine et pour l’espace salon.

La cuisine, nous l’avons vu, gagne en importance dans une habitation. Cela signifie-t-il aussi qu’elle occupe plus de place?
Non, car les impératifs techniques n’ont pas changé. La cuisine doit toujours occuper un minimum de place. Cela étant, plus cet espace est petit, plus il faut faire preuve d’ingéniosité pour exploiter au maximum sa planification et son utilisation. Mon crédo est le suivant: ne jamais reléguer la cuisine dans un endroit sombre! Idéalement, l’évier doit ainsi être placé sous la fenêtre. Il ne doit par ailleurs pas y avoir de placards qui masquent la vue sur l’espace salon. Créer un plus grand volume implique à mon sens de prévoir un budget plus important et de mettre l’accent sur la planification et les détails… et donc également de réserver pour la cuisine superficie plus étendue.

Parmi les nouveaux matériaux, quels sont ceux qui se sont imposés dans la cuisine?
Pour le sol, le parquet est de plus en plus utilisé, en finition brute ou huilée, malgré un entretien plus délicat. C’est la preuve qu’il n’y a plus réellement de frontière entre la cuisine et la pièce à vivre. Les grandes dalles de pierre et les revêtements coulés sans joint(s) sont par ailleurs très prisés. On constate également que les matériaux industriels s’invitent dans le salon. L’inox par exemple donnera une touche professionnelle à la cuisine. Le verre de couleur, la pierre artificielle et le Corian® se prêtent idéalement à la réalisation de surfaces de travail ou de crédences. Les meubles de rangement, eux, se parent de façades laquées. Les façades extrabrillantes confèrent à la cuisine un esprit lifestyle moderne. Je suis en revanche prudente avec l’utilisation d’éléments colorés, plus visibles du fait de l’ouverture de la cuisine sur l’espace de vie. En effet, il ne faut pas oublier que les couleurs évoquent une mode. Une cuisine blanche est ainsi plus intemporelle. De plus, l’emploi de couleur dans un espace de petite taille aura tendance à écraser la pièce.

A quoi ressemble la cuisine de vos rêves?
La cuisine de mes rêves – que je n’ai d’ailleurs pas encore eu le temps de réaliser – est spacieuse et claire. Les équipements techniques n’y sont pas très visibles. Personnellement, je ne suis pas fan d’une cuisine gastronomique, mais je m’offrirais bien un four de 90 cm. Ma cuisine est une pièce agréable, émotionnelle, dans laquelle les enfants peuvent également jouer. Je m’imaginerais bien disposer d’un espace de rangement séparé pour cacher les objets et les éléments que l’on ne souhaite pas exposer. J’opterais également pour un petit coin desserte et un gril ouvert. Bref, la cuisine de mes rêves sera sobre et tout sauf encombrée de gadgets.

 

 

Que conseillez-vous à celles et ceux qui souhaitent réaménager leur cuisine?
Ce qui compte avant tout, c’est de bien définir ses besoins. Je conseille donc de prendre le temps de les formuler par écrit. Il faut également tirer les enseignements des expériences passées, se demander ce qui agace, ce qui complique la tâche en cuisine. Une fois ces aspects essentiels clarifiés en famille, on peut rechercher des informations plus précises: dans les foires et les show-rooms, dans les magazines, voire sur Internet. Je suis également d’avis que rien ne remplace les conseils d’un professionnel, qui saura visualiser sur place l’organisation de l’espace, les possibilités offertes par la pièce, ainsi que ses limites. Adopter à la lettre l’option proposée par un logiciel d’agencement n’est pas une bonne idée. Le résultat mis en œuvre doit être une solution sur mesure qui tienne à la fois compte de l’espace disponible, des besoins et du budget prévu.

Combien de temps passez-vous personnellement dans la cuisine?
J’aime bien passer du temps chez moi. Avec deux enfants, la cuisine est un peu la pièce centrale de la maison... même si je prépare assez rarement le repas en semaine à cause de mon travail et que ce n’est pas moi qui m’occupe des courses au quotidien!

Qu’est-ce que vous aimez cuisiner et quel type d’appareils utilisez-vous?
J’aime bien faire de la pâtisserie et je privilégie les produits de saison. Comme j’utilise beaucoup le four pour cuisiner, un second appareil de type four combiné avec steamer m’est indispensable. Je m’inspire souvent des recettes légères des grands chefs, qui flattent tout autant les papilles que les yeux.

www.iriadegen.com