De nos jours, les gens montrent volontiers leur cuisine. Préparer les repas se mue en expérience. Aussi cet espace doit-il faire preuve de caractère, ce qui implique une bonne dose de planification et de passion. Interview sur l'actualité de l'univers de la cuisine...

A quoi faut-il veiller au moment de planifier sa cuisine?
Peter Achermann: Chaque propriétaire est unique, comme chaque bâtiment. Le cuisiniste se veut précisément de concilier les deux et de concevoir un espace à la fois esthétique et fonctionnel. Des entretiens-conseil avec le client permettent de prendre en compte ses souhaits, ses habitudes aux fourneaux comme à table, les points qui lui importent au quotidien ou la manière dont il reçoit ses invités, entre autres détails stratégiques. De tels échanges constituent la base d'un concept global harmonieux et durable.

Personnellement, quels matériaux aimez-vous utiliser pour une cuisine?
J'aime que ce soit beau et pratique. Tout le reste n'a pas sa place dans la réalisation d'une cuisine. Les matériaux doivent être robustes, résistants et avoir fait leurs preuves. Pour ma part, j'apprécie tout particulièrement le bois, les métaux et la céramique. Pourtant, les fabricants expérimentent actuellement avec une multitude d'autres matières, comme les surfaces vernies arborant des propriétés différentes. Les façades et leurs revêtements jouent aussi un rôle de plus en plus important. Elles se déclinent quasiment à l'infini, sachant que le toucher est vraiment formidable. Par ailleurs, les nouvelles possibilités de finition ouvrent un spectre de libertés étonnant: le béton s'étale en micro-couche à la spatule; la pierre naturelle pare les façades d'une couche ultrafine.

Quelles tendances observez-vous dans la branche?
Certes, le phénomène n'est pas nouveau, mais de nos jours, les cuisines fermées sont rares – dans les nouvelles constructions au même titre que dans les transformations. Les lignes d'électroménager comportent des appareils de plus en plus silencieux, qui favorisent cette tendance. Fini les émissions sonores dérangeantes des hottes et des lave-vaisselle! Mais on observe aussi d'autres particularités: question confort, l'ergonomie est de mise. Les hauteurs ajustables et les télescopiques en tout genre pour faciliter le rangement ont le vent en poupe. Il y a aussi les étagères ouvertes, qui confèrent un caractère plus convivial à la pièce. Côté couleur, les tons soutenus et foncés sont en vogue: les teintes d’ocre, de terre et de boue côtoient aussi le jaune safran, le bleu pétrole ou le turquoise. Et le blanc, sous toutes ses facettes, reste indémodable.

Quelle évolution connaît l'électroménager?
Les réseaux numériques ont invité les possibilités techniques dans la cuisine, j'entends par là les domaines «smart-home» ou «connectivity». Les appareils haut-de-gamme sont connectés : fours, fours vapeur, tables de cuisson, hottes ou lave-vaisselle se commandent via app. Toute une batterie de technologies –- listes de courses mobiles, recettes intégrées, notices d'utilisation vidéo et lien direct avec le service après-vente –facilitent la vie des cuisiniers en herbe, prometteuses de résultats qui n'ont rien à envier aux plats des pros.

Et qu'est-ce qui rend une cuisine encore plus séduisante?
Les produits prémium ont en sus une dimension haptique marquée. Les agenceurs de cuisines incitent leurs clients à toucher les meubles pour ressentir et prendre conscience de la qualité des finitions. Cette dernière se voit mais elle est aussi palpable. Les matériaux sont triés sur le volet de manière à refléter à la fois l'architecture de la pièce et les souhaits des utilisateurs. Par ailleurs, jouer entre matériaux différents est plus recherché qu'une solution mono-matière, par exemple un ancien parquet complété par des surfaces métalliques dégage plus de prestance qu'un équivalent en bois uniquement.

Enfin, les aspects pratiques s'imposent telle une évidence, notamment avec la personnalisation de l'intérieur des meubles. L'agencement jouit, là encore, d'une liberté totale. Car finalement, personne ne veut acheter un simple rangement sans fonctions supplémentaires.

Quant aux appareils, les rôles sont maintenant inversés et ce sont eux qui nous servent. Vous seriez surpris de constater à quel point ils sont futés!

 

 

Et comment se présente la cuisine de demain?
Une cuisine ne doit pas forcément ressembler physiquement à l'espace que l'on connaît aujourd’hui. Abandonnez tous vos préjugés ! Place à la créativité ! La flexibilité est l'un des nouveaux thèmes autour duquel s'articule la cuisine. Les éléments sont encore plus mobiles, ils offrent une liberté inédite en termes de planification. Désormais, les besoins de chacun peuvent être pris en compte avec encore plus de précision.

L'électroménager devient de plus en plus intelligent. Les capteurs identifient même tout seul les opérations à effectuer, garants de détente et de sérénité aux fourneaux. Les appareils vous obéissent au doigt et à l'œil, sur simple pression d'une touche. Et les résultats sont à la hauteur !

Monsieur Achermann, une dernière question: quel est votre appareil préféré?
Mon smartphone. Il me permet d'appeler mon épouse lorsque je veux manger un repas vraiment savoureux. Elle concocte des plats délicieux en un tournemain, notamment grâce à l'électroménager intelligent de notre cuisine.

 

PARCOURS
Depuis trois décennies, Peter Achermann met sa passion au service de la branche des cuisines. Menuisier de formation, il peut se targuer d'un véritable sens des matériaux et de l'artisanat de qualité. Toujours au fait des tendances en termes de design et de technique, il suit également de près l'évolution rapide que connaît le marché de l'électroménager.

Interview: Monica Fehlmann